A propos

 

جميعا ضد التبدير المفوض

Nous sommes la mémoire de la gestion déléguée au Maroc. Le fait de cumuler et lister leur écart permet à tout le monde de garder en mémoire leur historique et bien comprendre pourquoi nous dénonçons ce secteur massivement! 

Il y’a grande urgence pour que les autorités au Maroc stoppent ce scandale national de la gestion déléguée et cette hémorragie de nos ressources…. avec 4 rapports de la cour des comptes, les témoignages, plus de 2400 articles de presse en 4 ans! il y’a une priorité absolue à comprendre que ce secteur détruit l’avenir du Maroc

Le partenariat public privé ou ce qu’on appelle la gestion déléguée (Lydec, Amendis et Redal) nous reviennent plus cher économiquement, socialement et pour l’avenir d’un secteur aussi stratégique que l’énergie, l’eau et l’assainissement … Le Maroc est un otage consentant face à ces multinationales face auxquelles il manque l’expertise et la volonté sérieuse de contrôler et défendre l’intérêt citoyen

 

La justice, les associations d’usagers, la Cour des Comptes, le Parlement et la presse le dénoncent depuis des années, le résultat de la gestion déléguée est le suivant :

Pour les villes concédées :

  • L’exploitation de l’existant avec un minimum d’investissement
  • Non réalisation ou retards des investissements nécessaires, ce qui pénalise les villes
  • Gestion décriée de l’assistance technique avec les maisons mères à l’étranger
  • Liens peu transparents avec les élus locaux, les services de contrôle et la presse
  • Endettement sur le marché des capitaux local au lieu d’investir des capitaux étrangers

Pour les citoyens :

  • Ces entreprises réalisent des bénéfices abusifs sans les déclarer
  • Elles prêtent la trésorerie des services d’eau à des établissements financiers : ces bénéfices ne figurent pas sur les rapports annuels destinés aux élus et aux usagers.
  • Des milliards de(DH) payés par l’usager, destinés à effectuer des travaux d’entretien et de renouvellement des réseaux, sont détournés de leur affectation.
  • Ces entreprises facturent aux collectivités des frais de personnels injustifiés.
  • Les compteurs d’eau facturés à l’usager sont amortis plusieurs fois…
  • Quand le service public de l’eau est confié à une entreprise privée, la facture est 30 ou 40% plus chère.
  • Les usagers et les élus doivent imposer la gestion publique d’un service vital.

Le rapport de la cour des comptes marocaine en 2009 2011 et 2012 sont riches en constats à ce sujet, les principaux opérateurs présents sur le marché marocain (Lydec, Redal et Amendis) voient leurs pratiques dénoncées de plus en plus ……. voici le lien vers le rapport 2012

http://www.courdescomptes.ma/index.php?id=52&no_cache=1&tx_abdownloads_pi1[action]=getviewdetailsfordownload&tx_abdownloads_pi1[uid]=121&tx_abdownloads_pi1[category_uid]=53&tx_abdownloads_pi1[cid]=24&cHash=636bfa86a9c3846047dc1b132b2465fb

Pour les employés locaux :

  • Pratiques frauduleuses avec les syndicats locaux pour acheter la paix sociale
  • Licenciements abusifs et départs négociés pour les locaux
  • Salaires exagérés pour les expatriés et avantages injustifiés
  • Suppression des profils experts locaux et leur remplacement graduel par des profils étrangers cher payés
  • Création d’une forte dépendance vis à vis des étrangers, liquidation des compétences marocaines
  • Dégradation pour les locaux des conditions de travail

Il est temps qu’un changement durable et responsable se mette en place.

Le collectif StopLydec a lancé depuis longtemps son action afin de barrer la route aux pratiques frauduleuses de la gestion déléguée. Le collectif est décidé à mettre tout le monde devant ses responsabilités, nous collectons en continu toutes les informations importantes et les preuves pour certifier les graves dérapages de Lydec. Des élus, des journalistes, des acteurs associatifs et mouvements progressistes nationaux contribuent et encouragent  cette initiative.

objectifs et politique du site :

  1. Nous sommes un support libre et « non corrompu » par les pratiques publicitaires etc…. qui amènent certains médias à ne pas parler de ces scandales
  2. Nous avons choisi l’anonymat comme mode pour l’instant, mais cet anonymat n’a pas vocation à être éternel, nous dévoilerons les identités dans le bon contexte temporel et politique
  3. Plus de 98% des dossiers publiés sont un relais des supports de presse nationale : nous relayons et centralisons une informations publique pour que les citoyens n’oublient pas
  4. Les autorités sont mises face à leur responsabilité car elles savent qu’elles sont suivies et on ne lâchera pas ce dossier au vu des dérapages spectaculaires qui sont observés depuis plusieurs années sans réaction sérieuse
  5. Le collectif citoyen stoplydec collecte des données régulièrement de différentes sources d’information notamment internes à la gestion déléguée et qui seront publiées au bon moment, l’état et la justice doivent déclencher des enquêtes judiciaires en urgence
  6. Nous appelons à poursuivre les responsables des dérapages quelque soit leur nationalité, et ce avec effet rétroactif, (Appels d’offres douteux, conflits d’intérêt, pratiques illégales et faveurs)
  7. Nous appelons à rendre publique les procès et résultats des actions suite aux constats de la cour des comptes sur les différentes années (2009, 2011, 2012) et mettre en lumière qui sont les partenaires économiques de ces entreprises et leur lien avec certaines instances du pouvoir au Maroc

Votre blog : https://stoplydec.wordpress.com
Nous sommes aussi présents sur Facebook et Twitter
stoplydec@yahoo.fr
Visitez nous, et abonnez vous par e mail sur notre blog pour suivre toutes les actualités !

LA GESTION DÉLÉGUÉE  DÉCRIÉE EN EUROPE (WATER MAKES MONEY)

UN DOSSIER OU UNE DEMANDE DE PRESSE ?
Email : STOPLYDEC@yahoo.fr

Twitter : @stoplydec

جميعا ضد ٫التبدير المفوض٬ Tous contre le "gaspillage délégué"

%d blogueurs aiment cette page :