Challenges et l’AFP : Veolia annonce 430 départs volontaires en France

Challenges et l'AFP : Veolia annonce 430 départs volontaires en France
Le plan du spécialiste français de la gestion de l’eau et du retraitement porte sur son activité Eau France, qui emploie actuellement quelque 13.000 personnes
Le spécialiste français de la gestion de l’eau et du retraitement des déchets Veolia a annoncé, mardi 28 juin, un plan de départs volontaires portant sur « 430 postes environ » dans son activité Eau France, qui emploie actuellement quelque 13.000 personnes. Ce projet a été présenté mardi en comité central d’entreprise (CCE) et « sera discuté à partir du 13 juillet avec les instances représentatives du personnel », précise Veolia dans un communiqué. Selon FO, ce plan porte sur la suppression d’environ 580 postes et la création de 150, soit un solde net de 430 suppressions. Il sera mis en application à partir de début 2017 et jusqu’en 2019.

« C’est le troisième plan en l’espace de quatre ans », a observé auprès de l’AFP Jean-Luc Touly, délégué FO. Le deuxième plan, terminé en juin 2015, avait abouti à la suppression nette de 850 postes. Avec les différents plans, « en quelques années », les effectifs de Veolia Eau vont avoir fondu « d’environ 3.000 personnes », a ajouté Jean-Luc Touly.
Contrairement au précédent plan, principalement axé sur des mesures d’âge, celui-ci devrait cibler notamment des mesures de « formation longue, de reclassement à l’extérieur du groupe et de création d’entreprise », a précisé le délégué syndical.
Selon la direction, ce projet s’inscrit dans un plan d’économies de 600 millions d’euros au niveau du groupe sur la période 2016-2018, annoncé en décembre dernier. L’objectif est d’avoir une « organisation rationalisée et moins de silos » entre les métiers, a expliqué Veolia dans son communiqué.
La stratégie dévoilée mardi vise à consolider une transformation engagée depuis 5 ans pour « restaurer la compétitivité » de Veolia Eau France, et répondre à de nouveaux besoins exprimés par ses clients, notamment les municipalités, et à des évolutions réglementaires, justifie le groupe dans le communiqué.
Pour le délégué FO, les justifications avancées par le groupe sur les « pertes de contrat avec le passage en régie de collectivités », la « concurrence accrue » et l’évolution de l’environnement légal sont « largement exagérées ». « La masse salariale, c’est la variable d’ajustement », a-t-il dénoncé.
Veolia Eau France prévoit par ailleurs la création de sociétés locales recouvrant les opérations liées à un contrat de service public sur un même territoire.
Des sociétés d’expertises seront également créées, avec pour mission de « développer les savoir-faire transversaux » de Veolia Eau France auprès de ses clients actuels, des régies publiques mais aussi d’autres acteurs économiques publics ou privés, comme les bailleurs sociaux, les services ou les industriels, ajoute la direction dans son communiqué.
(Avec AFP)
 Mardi 28 Juin 2016

 

JEAN-LUC TOULY

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s