INDIGNATION: L’INFÂME BARRAGE DE JIRAU CONSTRUIT PAR ENGIE /GDF-SUEZ EN AMAZONIE A DÉSORMAIS SA MARTYRE

Le 21 juin 2016, après cinq mois d’une insoutenable attente liée à sa disparation, le corps de la grande militante Nilce de Souza Magalhaes, connue sous le surnom de Nilcinha, a été découvert… dans le réservoir du barrage de Jirau, construit par GDF-Suez (aujourd’hui Engie) sur le Rio Madeira, dans l’Etat du Rondonia en Amazonie brésilienne.
Ses chevilles et poignets étaient ligotés et la corde reliée à une grosse pierre.

C’est avec une profonde indignation, une tristesse infinie et une douleur sincère que Planète Amazone communique l’information suivante. Ce 21 juin 2016, après cinq mois d’une insoutenable attente liée à sa disparation, le corps de la grande militante Nilce de Souza Magalhaes, connue sous le surnom de Nilcinha, a été découvert… dans le réservoir du barrage de Jirau, construit par GDF-Suez (aujourd’hui Engie) sur le Rio Madeira, dans l’Etat du Rondonia en Amazonie brésilienne. Ses chevilles et poignets étaient ligotés et la corde reliée à une grosse pierre. Ainsi finissent ceux qui prennent soin des victimes des grands barrages, car Nilcinha, telle une sainte femme, prenait soin dans le cadre de son organisation (Movimento dos Atingindos por Barragens = Mouvement des Victimes des Barrages) des nombreuses personnes qui ont à souffrir de l’infernale structure construite par (Ô infamie !) par une entreprise française. Beaucoup, comme elle, ont été déplacés dans des zones sans électricité ni accès à l’eau potable… A rappeler que lors de nos rendez-vous avec les dirigeants d’ENGIE, ceux-ci ont plusieurs fois affirmés que leur barrage, liés à de nombreux scandales (lire l’enquête en plusieurs volets d’Olivier Petitjean de l’Observatoire des multinationales :http://multinationales.org/Jirau-retour-sur-le-megabarrage) était un modèle en matière d’intégrité environnementale et de respect des droits humains… On pourrait en rire, mais aujourd’hui on en pleure, car l’horrible meurtre de Niclinha est la goutte d’eau qui fait déborder le réservoir de ce barrage et de tous les autres projets du genre, qui continuent à être construits malgré le sang versé en leur nom.

L’assassin, Edione Pessoa da Silva, est connu, il s’est dénoncé et s’est évadé après avoir été incarcéré quelque temps dans un pénitencier d’Etat. Quant au commanditaire… mystère !

Planète Amazone appelle tous ceux qui se sentent touchés par ce dramatique fait divers à réclamer justice pour Nilcinha, assassinée parce qu’elle luttait pour la planète et les victimes d’un modèle de développement aveugle et criminel.

N’oubliez pas de partager, de commenter, en écrivant « Niclinha : Justiça Já ! ».

Planète Amazone

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s