Storytelling de Suez et Lydec : Le projet INDH-Inmae célèbre ses 10 ans

Le projet INDH-Inmae célèbre ses 10 ans

Lancé en 2005, « INDH-Inmae », le projet d’accès aux services essentiels de Lydec, donne la possibilité à des dizaines de milliers de familles d’accéder à l’eau, à l’électricité et à l’assainissement à domicile. L’accompagnement des habitants par les équipes de Lydec se fait avant, pendant et jusqu’à l’appropriation des services. A ce jour, près de 45% du projet initial a été réalisé.

UN BREF HISTORIQUE

L’Initiative Nationale pour le Développement Humain (INDH) a été lancée par le Roi du Maroc en mai 2005 avec pour objectif, entre autres, l’accès aux services de base pour tous et la lutte contre la précarité. Dès lors, Lydec a répondu en mettant en place le projet INDH-Inmae (« développement » en arabe), une structure dédiée.

Sa mission : trouver des solutions techniques et financières pour permettre le raccordement à domicile aux services d’eau potable, d’assainissement liquide et d’électricité au bénéfice des foyers dans les quartiers d’habitat informel.

Retour sur un projet d’envergure en vidéo.

Petit Rappel sur les dérapages sur INDH (prix de l’eau des bornes fontaines destinées au pauvres supérieurs à ce que les foyers riches payent) + Retards d’exécution du projet

A- 

B- 

«  » » »Cerise sur le gâteau, la Cour des comptes relève aussi que les habitants les plus pauvres de Casablanca sont aussi ceux qui paient l’eau presque la plus chère de l’agglomération, en raison du tarif très élevé des bornes fontaines (celles qu’utilisent les résidents n’ayant pas l’eau courante chez eux). Ils sont en effet facturés 20 dirhams par mètre cube, alors que le prix moyen de l’eau dans le Grand Casablanca est de 8 dirhams. » http://multinationales.org/Eau-et-electricite-la-Cour-des Manifestations du mouvement 20 février pour dénoncer les pratiques Lydec » »

C-

«  » » »  Contribution de la gestion déléguée dans le domaine social 1. Indicateurs de résultats nettement en deçà des prévisions L’annexe II du contrat de la gestion déléguée fait état d’une prévision de 40 MDH (monnaie 96) consacrée au financement des branchements sociaux pour la première décennie à financer sur le fonds des travaux et éventuellement les prêts accordés par la Banque Mondiale. Bien que l’accord cadre de 2005 ait clairement défini les objectifs et les foyers cibles, le taux de réalisation de ce volet de l’INDH ne dépasse pas 6% à la date de clôture de la mission en juillet 2009, étant précisé que la première échéance a été fixée au 31/12/ 2009. » » »

Source: https://client.lydec.ma/site/c/document_library/get_file?uuid=8e04ecc8-1468-46d4-9bfd-3b3b74f1053e&groupId=10156

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s