LYDEC , 18 ANS APRÈS.. On salue l’honnêteté du journaliste qui reporte les 2 versions!

La filiale casablancaise de la Française Suez Environnement, Lydec, a aujourd’hui  18 ans à Casablanca. Son arrivée, rappelons-le, en 1997, n’a pas été de tout repos. Certains milieux politiques et institutionnels ont été catégoriquement contre son implantation. Alors que pour d’autres, la « RAD » avait amplement fait son temps.

C’est dire que le contexte politique de l’époque n’aurait pas permis un accueil des plus chaleureux du premier gestionnaire délégué des services de l’eau et l’électricité dans l’histoire de la ville la plus peuplée du Royaume. Contre vents et marées donc, Lydec, a fini par arracher au forceps ce marché malgré la polémique et les hésitations des uns et des autres ! Le contrat de gestion est fixé alors à 30 ans. Une durée à laquelle beaucoup continuent de s’opposer farouchement.

18 ans après. Le contexte n’est certainement plus le même, et les enjeux, les attentes et les perspectives d’avenir non plus. Une question des plus simples revient toutefois à l’esprit : Lydec est-elle, après 18 ans, à la hauteur des besoins et services de la métropole ?

La toute récente et habituelle rencontre ‘‘Lydec-média’’ tenue à El Jadida devait apporter, entre autres, des éléments de réponses à cette question. Jean-Pascal Darriet, Directeur Général de Lydec, explique à cet effet qu’à travers cette rencontre consacrée aux médias, « nous voulons renforcer le dialogue avec nos parties prenantes. C’est une occasion pour Lydec d’affirmer son excellence opérationnelle à travers sa vision, sa relation avec la clientèle, les grands projets réalisés et les investissements futurs ».

Arguments et chiffres à l’appui, soutenus par le top management de Lydec, son bilan à mi-parcours se veut probant en dépit d’un océan d’obstacles.

Côté développement d’abord, les investissements cumulés de la Gestion Déléguée entre 1997 et 2015 se sont établis à environ 18,8 milliards de Dhs, dont 47% mobilisés par le délégataire. C’est l’assainissement liquide qui est érigé en priorité dans le programme d’investissement, puisqu’il s’accapare 44% des investissements réalisés. Le reste est affecté aux autres métiers de l’entreprise, à savoir la distribution de l’eau potable (22%), de l’électricité (27%) et les moyens communs (6%). En 2015, environ 1,54 milliard de Dhs ont été investis : 779 millions pour l’assainissement, 398 millions pour l’eau, 334 millions de Dhs pour l’électricité et 26 millions pour les moyens communs. Compte tenu du développement accéléré et de l’urbanisation rapide que connaît l’agglomération, les besoins en investissements de la Gestion Déléguée à l’horizon 2027 s’avèrent supérieurs aux ressources prévues dans le contrat de gestion déléguée. Ils s’élèvent, en effet, à plus de 20 milliards de Dhs, dit-on auprès de Lydec, qui gère 2 millions de clients (soit plus d’un million de clients eau et près d’un million de clients électricité), pour autant de factures relevées et éditées par mois.

Pour ce qui est ensuite de l’eau potable et l’assainissement, la direction de Lydec précise qu’en 2015, près de 196 millions de m3 d’eau potable ont été mis en distribution. La longueur du réseau d’eau potable s’élève à plus de 5.700 km. Plus de 17.000 fuites d’eau ont été détectées et réparées en 2015. Le rendement du réseau s’est fixé à 76,6%, contre 64% en 1997. « Grâce à une stratégie intégrée et à des technologies innovantes, près de 38 millions de m3 d’eau potable ont été économisés par rapport à 1997, soit l’équivalent de la consommation de plus d’un million d’habitants », tient à préciser Lydec, qui a procédé durant la même année au renouvellement de 25 km de canalisations et 7.500 branchements.

En matière d’assainissement liquide, l’année 2015 a été marquée par l’inauguration de la station Eaucéan, une station anti-pollution du littoral Est (SAP Est) du Grand Casablanca. Ce système permet aujourd’hui à la métropole de jouir d’un taux de dépollution des eaux usées de 100%. Par ailleurs, dans le cadre de la maintenance préventive, Lydec a inspecté environ 1.000 km sur un réseau global de plus de 5.200 km, ce qui a permis d’extraire environ 20.000 tonnes de sédiments contenus dans le réseau et les ouvrages.

Côté électricité, le réseau est d’une longueur de plus de 6.300 kilomètres (moyenne et basse tension). Afin de lutter contre les pertes d’énergie, Lydec a mis en place la sectorisation électrique pour mieux cibler les actions de recherche de pertes techniques et non techniques. Ce sont, à terme, 3.300 compteurs qui seront installés dans les postes de distribution publique dans le but d’identifier les zones où le rendement est faible. Aujourd’hui, plus de 1.300 compteurs sont d’ores et déjà posés opérationnels.

Sur un autre registre et depuis le démarrage du contrat de gestion déléguée et jusqu’en 2009, les réseaux d’éclairage public étaient gérés par les communes. À compter de 2009, l’éclairage public est devenu le 4ème métier de Lydec. En six ans (2009-2015), pas moins de 536 millions de Dhs ont été déboursés pour la mise à niveau, le renouvellement et l’extension des réseaux d’éclairage public. Le taux de disponibilité est passé de 75% en 2009 à 97% en 2015. Lydec a procédé à la pose de 269 km de réseaux et 7.159 de candélabres, et à l’installation de 25.239 luminaires dans le cadre du Plan d’Actions Prioritaires (PAP) de proximité. Le réseau d’alimentation du Grand Casablanca en éclairage public compte aujourd’hui 4.200 km de câbles et plus de 142.000 points lumineux.

Comme on le voit donc, des efforts sont déployés, afin d’être à jour et même d’anticiper les importants besoins de Casablanca en la matière. Mais il faut constater que malgré tout, Lydec continue d’être l’objet de critiques et reproches. Les rapports de la Cour des Comptes, l’avis du CESE sur la gestion déléguée, les vives critiques des conseillers de la Mairie et autres activistes de la société civile en sont les preuves… Les clients, eux, s’inquiètent surtout pour leurs factures.

H.Zaatit

http://lnt.ma/lydec-18-ans-apres/

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s