Gestion déléguée à Tanger: Le maire prêt à serrer la vis #Amendis #Maroc

Gestion déléguée à Tanger: Le maire prêt à serrer la vis

Le maire de Tanger, Mohamed Bachir Abdellaoui, a lancé, mardi 3 février, et conformément à la nouvelle loi régissant les collectivités locales, les travaux de la première séance de la session ordinaire du conseil de la ville par un discours d’ouverture sur les nouveautés marquant la gestion locale.

Dispatchés en trois réunions (en raison de vingt points à l’ordre du jour), les résultats de cette session du mois de février constitueront un certain apport «pour le développement local et une valeur ajoutée pour répondre aux attentes des citoyens dans le domaine des services de proximité», a indiqué M. Abdellaoui.

Parmi les dossiers les plus importants abordés par le maire de Tanger lors de l’ouverture de cette première séance, figure la gestion déléguée des services publics, allant du transport en commun aux déchets ménagers, en passant par celle de la distribution d’eau potable, d’électricité et d’assainissement liquide. D’autant plus que «la gestion déléguée à Tanger prend une place importante dans l’ensemble des travaux du conseil communal et de son budget», a affirmé M. Abdellaoui.

L’intervenant a fait, dans la foulée, part que la mairie entend serrer la vis aux gestionnaires délégués, en recourant aux sanctions et amendes en cas de leur manquement aux engagements prescrits généralement dans le cahier des charges. M. Abdellaoui a tenu à rappeler- qu’en plus du dossier d’Amendis, dont de grands efforts sont poursuivis par toutes les parties concernées en vue d’apporter des solutions aux problèmes en suspens, des réunions sont tenues avec les autres représentants de la compagnie de transport Alsa et les sociétés Sita El Beida et Sando, chargées, toutes les deux, de la gestion des déchets ménagers. Ces réunions ont, selon le maire, entraîné, dans un premier temps, la mise en place des commissions techniques et de suivi pour la gestion déléguée de ces services publics dans les quatre arrondissements que compte la ville. Ce qui «va donner un nouveau dynamisme à ces secteurs permettant ainsi l’évolution et le développement de leurs services respectifs», a-t-il souligné. M. Abdellaoui n’a pas oublié dans son discours d’ouverture de souligner l’importance du programme Tanger-Métropole, dont la mairie est engagée à contribuer avec 1/3 de l’enveloppe budgétaire globale (plus de 7,6 milliards de dirhams).

Gestion déléguée à Tanger: Le maire prêt à serrer la vis

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s