Externalisation de la relève des compteurs?! Ils vont encore taper sur les petits salaires et les faibles! #Amendis

Investissez dans des compteurs de télé-relève à offrir gracieusement aux citoyens en contrepartie des frais de location que vous avez amorti à de multiples reprises!  Et redéployez le reste du personnel pour améliorer le service client au lieu de jouer à la politique du « Cost Killer » 

————————————————————————————

AMENDIS CONCLUT UN CONTRAT LOURD DE CONSÉQUENCES AVEC UNE SOCIÉTÉ PRIVÉE

Kiosque360. La société de gestion déléguée à Tanger compte se passer de ses employés. Elle a conclu un contrat avec une société privée de contrôle des compteurs d’eau et d’électricité.

Les choses ne s’améliorent pas pour Amendis. La société de gestion déléguée à Tanger entend congédier quelques uns de ses employés après la conclusion d’un contrat avec une entreprise privée de contrôle des compteurs d’eau et d’électricité. C’est ce que rapporte le quotidien Al Massae dans son édition de ce lundi 4 janvier.

D’après le journal, ce plan social risque d’envenimer la relation qu’entretient Amendis avec ses employés. Selon des sources à la Commune de Tanger, des dizaines d’employés comptent organiser un mouvement contestataire pour protester contre cette nouvelle décision. Il s’agit, en l’occurrence, de près de 70 employés de la société Amendis qui se chargeaient, jusque-là, du contrôle des compteurs d’eau et d’électricité et qui se retrouveront donc sans travail. Amendis n’a d’ailleurs rien proposé pour les intégrer dans la nouvelle réorganisation. Pire encore, l’entreprise les tient pour responsables des précédentes contestations des habitants de Tanger contre sa gestion.

Selon Al Massae, Amendis avait déjà décidé de congédier quelques employés chargés de contrôler les compteurs. La société de gestion déléguée leur reproche, en effet, de ne pas accomplir leur mission comme il se doit. Amendis était ensuite revenue sur sa décision, lorsque les employés ont menacé de mener une grève générale. Les employés affirment, en revanche, que 70 personnes sont incapables de contrôler d’une manière efficace les 500.000 compteurs d’eau et d’électricité de Tanger.

L’aspect juridique de la relation entre le Conseil communal et la nouvelle société reste toujours flou, selon une source à la Commune de Tanger. Ainsi, les responsables, au sein de cette dernière, ne savent toujours pas qui se chargera de contrôler ses activités. Plus grave encore, la conclusion de ce nouveau contrat par Amendis pourrait se traduire, éventuellement, par une hausse des tarifs d’eau et d’électricité.

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s