Maroc : Anfass propose ses solutions pour la gestion déléguée des services publics #Lydec #Amendis #Redal

Suite à la « révolution des bougies » contre Amendis à Tanger, le Mouvement démocratique Anfass a décidé de proposer dans un document parvenu à Yabiladi, des solutions pour la reprise du contrôle par les citoyens de la gestion des services publics.

Première proposition issue de ce document, l’organisation de la gestion déléguée en coopératives de gestion des services de distribution. Cette proposition ferait des ménages des actionnaires de la société distributrice avec l’Etat comme partenaire dans l’apport en capital. Selon le document d’Anfass, l’expérience a déjà été tentée dans le village suisse de Münchenstein où la coopérative Elektra Birseck créee depuis 1897 gère la fourniture d’électricité de 226 000 personnes. Elle s’est aujourd’hui investie dans l’éolien et le solaire et dispose de son « musée de l’électricité ». Toujours selon Anfass, cette option permettrait aux citoyens de gérer eux-mêmes les services de distribution et soit se repartager les bénéfices soit le réinvestir dans la production.

Dans une autre recommandation, Anfass propose de mettre à profit l’expérience de la gestion des services de distribution d’eau et d’électricité déjà utilisée dans le passé. Dans cette option, le mouvement veut créer des régies communales régionales afin de fédérer les efforts techniques, d’investissement et de pérennité du service public. Anfass rappelle à ce titre le remplacement en 1970 de la Compagnie Fassie d’électricité par la RADEEF qui gère les services de la ville.

Toujours dans les efforts de centralisation de la gestion des services, Anfass propose d’assurer la continuité du service par le rachat ou le rupture des contrats des gestionnaires. Dans ce cas là, l’ONEE reprendrait le contrôle sur tout le territoire national puisqu’il détient déjà une expérience sur le terrain, des compétences techniques et de gestion.

Enfin le mouvement appelle à la création d’une autorité de régulation régionale ou nationale qui prendrait pour modèle la régulation des télécommunications. Cette autorité de la gestion déléguée deviendrait le gendarme chargé de la régulation du secteur.

…Suite : http://www.yabiladi.com/articles/details/41145/maroc-anfass-propose-solutions-pour.html

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s