Lydec: La manne des hausses tarifaires #Maroc #Lydec #Twittoma

Le chiffre d’affaires augmente de 7,5% à 6,82 milliards de DH
Les nouveaux prix effectifs depuis le 1er août dernier
L’achèvement du Plan d’actions de proximité prévu cette année

Lydec a amélioré une grande partie de ses principaux indicateurs d’activité. La société a réalisé un chiffre d’affaires de 6,82 milliards de DH, en hausse de 7,5%. Les ventes d’électricité et d’eau ont augmenté respectivement de 2 et 1,6%. Le délégataire de la distribution d’eau et d’électricité à Casablanca profite au passage d’une petite remontée de l’activité industrielle. En témoigne, la consommation des industriels en électricité moyenne tension qui a progressé de 3,8%.
Mais c’est surtout l’entrée en vigueur de la nouvelle grille tarifaire qui a contribué à la hausse des revenus de la société de services. L’augmentation des tarifs d’électricité, d’eau potable et d’assainissement liquide est effective depuis le 1er août. En moyenne, la hausse devait s’élever à 4,7% pour la haute et très haute tension, 6,1% pour la moyenne tension et 2,9% en moyenne pour la basse tension. Le premier impact est donc visible sur les comptes durant les six derniers mois de l’année. L’excédent brut d’exploitation s’améliore de 4,4% à 978 millions de DH. Une amélioration portée essentiellement par l’évolution de la marge de distribution, du bon comportement de l’activité travaux et de la maîtrise des charges d’exploitation. Les bénéfices se sont établis à 283 millions de DH, en recul de 4,4%. L’exercice 2013 étant marqué par des éléments exceptionnels (49 millions de DH). Dans ces conditions, la direction propose la distribution d’un dividende équivalent à celui de l’année dernière. La rémunération de 24,5 DH par action fera l’objet de l’assemblée générale qui sera tenue le 2 juin prochain.
Lydec a investi près de 1,8 milliard de DH durant l’année écoulée. Une grande partie de ces ressources a été consacrée à l’assainissement. Les travaux du système anti-pollution Est de Casablanca ont absorbé le plus gros des investissements. L’infrastructure permettra d’atteindre un taux de dépollution de 100% des eaux usées de la métropole en 2015. L’opérateur se concentre également sur son Plan d’actions de proximité (PAP). Avec un budget de 560 millions de DH, le délégataire a lancé début 2014 plusieurs chantiers afin d’améliorer le quotidien des Casablancais. Sur les 381 points définis, 262 ont déjà été achevés. Prévu sur la période 2014-2015, le délégataire entend bien respecter son échéancier. Plus d’une centaine d’autres opérations sont en cours.
A. Lo

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s